Image Afrique
« Les pays qui créent de manière proactive des identités numériques offrent aux citoyens un moyen sûr et rapide d’accéder aux services électroniques », explique Vera Songwe.

Selon la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, 542 millions d’Africains vivent actuellement sans documents prouvant leur identité. Il s’agit de personnes vivant dans des zones isolées. Dans de nombreux pays, il ne s’agit pas de personnes âgées mais de jeunes, précise la même source.

Dans son intervention en marge de l’Assemblée générale des Nations unies (AGNU) à New York sur la thématique de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), de l’Identité numérique, des opportunités d’investissement et des partenariats renforcés, Vera Songwe a mis en avant l’importance de l’adoption de solutions numériques. « L’identité numérique consiste à responsabiliser les individus et à protéger leurs droits. Les pays qui créent de manière proactive des identités numériques offrent aux citoyens un moyen sûr et rapide d’accéder aux services électroniques, accélérant ainsi l’accès à l’inclusion financière, aux opportunités économiques, l’accès et à la connectivité mobiles, aux services gouvernementaux et aux processus démocratiques ».