La mise en garde de Dr Abdelkader Messadi, ophtalmologue, concerne également les montures contrefaites, responsables d’eczémas de contacts surtout chez les enfants, ainsi que les lunettes de soleil contrefaites, teintées mais ne comportant pas de film spécial protégeant les yeux des rayons ultra-violets (UV).

 

 

90% des lentilles de contact vendues en Algérie sont de qualité médiocre et comportent des risques majeurs pour les consommateurs. Cette mise en garde a été lancée par Dr Abdelkader Messadi, ophtalmologue, dans son intervention, hier à Alger, lors de la 4ème édition des journées « Marque et contrefaçon ».

Selon Dr Abdelkader Messadi, cité par l’agence Algérie Presse Service (APS), les lentilles fabriquées à base d’hydrogel vendues en Algérie comportent un défaut d’imperméabilité et de transmissibilité causant, à long terme, des dommages aux yeux. Sa mise en garde contre la contrefaçon concerne également les montures contrefaites, responsables d’eczémas de contacts surtout chez les enfants, ainsi que les lunettes de soleil de mauvaise qualité, teintées mais ne comportant pas de film spécial protégeant les yeux des rayons ultra-violets (UV).

Lors de ces journées, le sous-directeur de la lutte contre la contrefaçon au sein des Douanes algériennes, Yazid Ould Larbi, a indiqué qu’en 2017, 724.214 unités de produits présumés contrefaits ont été saisies. Les saisies, a-t-il précisé, sont moins importantes qu’en 2016, année où elles ont atteint 1.371.643 unités.

Ces produits, a ajouté Yazid Ould Larbi, sont pour l’essentiel de fabrication chinoises (articles de sport, produits alimentaires, pièces de rechange, petits appareils électroménagers et d’esthétique, piles).