Le ministère de la Santé et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a reçu mardi quatre représentants des principaux syndicats de la santé, indique un communiqué du ministère de la santé, rendu publique.

Il s’agit en l’occurence du Syndicat national des praticiens de santé publique (SNPSP), le Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires (SNECHU), le Syndicat algérien des paramédicaux (SAP) et le Syndicat des médecins libéraux (SML).

Cette rencontre entre la tutelle de la santé et les partenaires sociaux, intervient neuf jours après la conférence de presse organisée par les quatre syndicats, au siège national du SAP le 21 juillet dernier, où ils ont dénoncé “une gestion bureaucratique de la crise sanitaire, liée au Covid-19, par les pouvoirs publics”.

Selon le communiqué du ministère de la santé, l’entrevue entre Benbouzid et les syndicats de la santé, intervient dans le cadre de la “mise en œuvre les instructions du président de la République énoncées lors du dernier Conseil des ministres liées au secteur de la santé, notamment l’encouragement des équipes médicales, la garantie de la sécurité du personnel médical”.

A l’ordre du jour, figure également “la mise à la disposition du personnel de la santé des moyens indispensables à une bonne gestion de la conjoncture actuelle”.

L’appel des syndicats, le 21 juillet dernier, a manifestement été entendu du côté du ministère de la santé, car Benbouzid serait favorable à “l’implication des partenaires sociaux en matière d’opinions et de propositions”, précise le communiqué du ministère.

A cet effet, Le ministre a affirmé, à l’issue de cette rencontre “son soutien aux partenaires sociaux en insistant sur le maintien du dialogue constructif entre les différentes parties”. Et ce pour renforcer et améliorer la prise en charge de la santé publique en cette période difficile.