La marche des étudiants de ce 29ème mardi de protestation, qui a coïncidé avec un jour férié (Achoura), s’est transformée en une marche à laquelle tout le monde a participé, étudiants et citoyens.

Comme d’habitude, un grand nombre de manifestants se sont rassemblés mardi sur la place des Martyrs à Alger, avant de défiler dans la rue Bab Azzoun en direction de la Grande poste.

Les manifestants ont scandé les slogans habituels ; (Asmaa ya Gaïd daoula madania machi askaria) et (On a marre des discours des casernes). Ils ont aussi soulevé des slogans rejetant l’organisation de l’élection présidentielle dans les circonstances actuelles.

Lorsque la foule des étudiants manifestants arrive sur la place Port-Saïd, elle trouve sur son chemin un barrage des agents de l’ordre, empêchant les manifestants de passer devant le tribunal de Sidi M’hamed et le siège de l’Assemblée nationale populaire. La foule des manifestants s’est vu forcée de traverser la rue Larbi Ben m’hidi.

29ème Mardi de protestations des étudiants à Alger.

Gepostet von Maghreb Émergent am Dienstag, 10. September 2019

Devant le siège de l’instance de dialogue et de médiation (Panel Karim Younes), les étudiants ont brandit des billets d’argent en scandant « le panel de dialogue est racheté en dinar », en signe de protestation aux soutien de cette instance aux décision du pouvoir quant à « l’organisation des élections présidentielles dans le plus bref délai ».