« Des données récentes ont confirmé que la croissance de la demande mondiale de pétrole se poursuivra sur une trajectoire positive en 2018 », selon le JMMC.

L’Organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep) et ses partenaires ont atteint en décembre « un niveau de conformité record » de 129%, avec leurs ajustements de production volontaires, a indiqué dimanche l’Organisation sur son site web. 

Le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep- non-Opep (JMMC),qui s’est réuni dimanche à Mascate (Sultanat d’Oman), pour sa 7ème réunion, a annoncé que,  « Pour le mois de décembre 2017, l’Opep et les producteurs non membres ont atteint un niveau de conformité record de 129%, le plus élevé depuis le début de la déclaration de coopération, après avoir enregistré d’excellentes performances au cours des derniers mois ».

Le JMMC qui regroupe l’Algérie, le Koweit, le Venezuela, la Russie et Oman a également précisé que « le niveau de conformité moyen mensuel pour la première année de la déclaration de coopération a été remarquable de 107% ».

« Les niveaux de conformité ont augmenté sur une base mensuelle, passant de 87% en janvier 2017  au niveau actuel exceptionnel. Une fois de plus, la volonté inébranlable des pays participants de rééquilibrer le marché a été amplement démontrée », selon le JMMC. 

Le Comité  s’est déclaré « satisfait des résultats globaux et a exhorté tous les pays participants à poursuivre et, dans la mesure du possible, à intensifier leurs efforts collectifs et individuels, dans l’intérêt de la stabilité du marché pétrolier ». 

Le JMMC a aussi affirmé qu’il « s’efforcera de maintenir ou de dépasser la conformité totale de tous les pays participants tout au long de l’année 2018 ».

Il a d’autre part noté avec satisfaction que le marché avait réagi positivement aux actions concertées des pays participants, au bénéfice des producteurs, des consommateurs et de l’économie mondiale.

« Des données récentes ont confirmé que la croissance de la demande mondiale de pétrole se poursuivra sur une trajectoire positive en 2018, soutenue par la solide performance de l’économie mondiale », souligne le JMMC. 

Cette performance « spectaculaire » des pays participants en 2017 lance la nouvelle année sur une base « extrêmement positive, préparant la voie à de nouveaux succès en 2018 », estime le JMMC. 

Pour rappel, le JMMC  a été créé à la suite de la 171ème Conférence ministérielle de l’Opep du 30 novembre 2016 et de la Déclaration de Coopération qui a suivi lors de la réunion ministérielle mixte Opep-non Opep  tenue à Vienne  le 10 décembre 2016. 

Lors de la réunion de décembre, 11 producteurs de pétrole ont coopéré avec 14 pays membres de l’Opep en vue de rééquilibrer le marché mondial du pétrole en baissant  la production de 1,8 million de barils par jour. Cet accord est  entré en vigueur le 1er janvier 2017, était pour une durée de six mois. 

La deuxième réunion ministérielle conjointe Opep- non Opep, tenue à Vienne le 25 mai 2017, a décidé de prolonger les ajustements volontaires de la production pour neuf mois à compter du 1er juillet 2017. Et lors de sa troisième réunion ministérielle tenue le 30 novembre 2017, les ministres ont  convenu de prolonger jusqu’à la fin 2018 leur plafonnement de production destinés à réduire les stocks mondiaux et stabiliser les prix.  a prochaine réunion du JMMC est prévue en avril 2018 en Arabie Saoudite.