Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 21 Mai 2018

Le renforcement du partenariat Chine-Afrique au centre d'un colloque à Abidjan

Un colloque international sur les questions de financement et d'investissement dans la coopération Chine-Afrique s'est ouvert mardi à Abidjan en vue de renforcer le partenariat entre les deux parties.
Initié par l'ambassade de Chine en Côte d'Ivoire, le colloque qui réunit pendant deux jours une cinquantaine de participants dont des représentants des autorités ivoiriennes, des experts chinois et africains, des représentants d'institutions internationales et régionales, entend formuler des recommandations au prochain Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) prévue en septembre à Beijing, la capitale chinoise.
A l'ouverture du colloque, le Premier ministre (PM) ivoirien Amadou Gon Coulibaly a affirmé que la Chine est le premier partenaire commercial de l'Afrique.
"Les investissements directs étrangers (IDE) de la Chine vers l'Afrique se sont élevés à 25 milliards USD en 2013 soit une augmentation de 92% par rapport à son niveau en 2010", a relevé M. Gon Coulibaly.
Cette augmentation marque "l'intérêt croissant" de la Chine pour le continent africain, mais pour le PM, la part de l'Afrique dans les investissements directs étrangers reste faible et mérite d'être relevée en raison des opportunités et des potentialités du continent.
Il explique que l'Afrique est dans un processus de transformation structurelle avec des besoins de financement encore plus importants.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"La baisse des stock américains n’a pas un grand effet sur les prix du pétrole" (Mustapha Mekidèche)

  Selon l’expert, c’est la position de l’Union Européenne vis-à-vis des pays Opep qui risque de provoquer un chamboulement du marché pétrolier.

Algérie: Le procès du porte-parole de la Coordination des comités de soutien de Cevital, reporté

  D’après Bouzidi, la marche organisée le 14 mai à Bejaia « commence à porter ses fruits ».

Algérie : L’activité de la gare maritime de Mostaganem progresse de 17%

  Au cours du premier trimestre 2018, il a été enregistré le passage de 13.232 véhicules, à partir et vers Mostaganem.