Le Club des magistrats a dénoncé ce mercredi 20 mai 2020 la traduction du juge et président du Club, Saadeddine Marzouk devant le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Pour le Club des magistrats, Saadeddine Marzouk n’a fait que défendre les droits des juges, et n’a fait que revendiquer l’independence de la justice des ministres de la justice qui ont choisi d’accomplir leur mission en utilisant la loyauté et l’arbitraire.

« La sanction de ce magistrat est une sanction contre tous les juges fidèles et défenseurs des principes de la justice » a signalé le Club dans son communiqué.

« J’ai été informé par d’honorables collègues que je serai traduit le 1er juin prochain devant le Conseil supérieur de la magistrature », avait annoncé Saadeddine Marzouk sur son compte Facebook hier soir.

Connu pour ses prises de position et ses avis tranchés en faveur du Hirak et de ses militants, le président du Club des magistrats, a publiquement critiqué et à plusieurs reprises la gestion du dossier des détenus d’opinion, par le département de Justice de Belkacem Zeghmati.