Lotfi Nezzar, DG de SLC, un fournisseur de solutions d’accès à Internet
La SPA Smart Link Com SLC qui était jusque là leader dans la technologie de réseau Internet Wimax vient de publier un ultime communiqué dans lequel elle s’adresse à ses clients et ses distributeurs les informant d’une coupure imminente de service.

SLC appartenant initialement à Lotfi Nezzar, vient de perdre le juteux marché du wimax lequel passe désormais dans l’escarcelle d’Icosnet, un provider qui capitalise de nombreuses années d’existence sur le marché algérien. Rappelle-t-on. Cette redistribution de cartes intervient dans un contexte social et politique algérien qui voit la famille Nezzar connaitre de nombreux déboires en Algérie. Aussi, ce communiqué de SLC s’apparente à un véritable cri de désespoir de son premier responsable qui évoque une menace qui émane d’Algérie Télécom, dans ce qui s’apparente à une décision éminemment politique. Le patron de SLC en appelle à la réglementation et renvoie aux dispositions de la loi en vigueur ainsi qu’aux conditions du cahier des charges lesquels stipulent clairement une obligation de continuité de service assurée par l’autorité de régulation en charge du secteur ARPCE. Toutefois, et au vu de l’avancement de ce dossier, le communiqué de SLC sonne comme un chant du signe. SLC version Nezzar est finalement frappée de gel.