Le ministre des Ressources en eau Arezki Berraki a annoncé samedi à Mascara des mesures d’urgence pour régler le problème de manque d’eau d’irrigation agricole du périmètre irrigué de la plaine de la Habra dans la région de Mohammadia.

Après avoir rencontré les représentants des agriculteurs de la région de Mohammadia, à l’occasion de sa visite d’inspection dans la wilaya de Mascara, le ministre a annoncé une série de mesures susceptibles de régler le problème du manque d’eau d’irrigation au niveau du périmètre agricole de la Habra afin de sauver la saison de récolte des agrumes.

Ainsi, des travaux seront lancés dès dimanche, à commencer par la réservation d’un quota supplémentaire d’eaux d’irrigation atteignant les 3 millions de m3 qui seront pompées du barrage de Bouhanifia à compter de dimanche.

Le ministre a ajouté avoir chargé l’Office national de l’irrigation et de l’assainissement en vue d’entamer, dans quelques jours, l’opération de forage de six puits profonds qui seront prêts à l’exploitation dans un délai n’excédant pas un mois et l’utilisation des eaux dans l’irrigation des récoltes, sous la houlette de l’Office.

Arezki Berraki a également annoncé avoir chargé une entreprise publique pour achever les travaux de la station d’épuration des eaux usées de la commune de Mohammadia, à l’arrêt depuis 2017, après avoir atteint un taux d’avancement des travaux de 80%. La station qui sera prête début du mois de mai 2021 produira quelque 14.000 m3 d’eaux destinées à l’irrigation de quelques récoltes agricoles.

Le ministre des Ressources en eau a, d’autre part, indiqué avoir donné un délai de deux mois à l’entreprise chargée de l’enlèvement des boues du barrage de Fergoug, dans la wilaya de Mascara, pour renforcer ses chantiers avec des équipements conformes au cahier des charges, dont un grand engin moderne, afin de désenvaser l’ouvrage et augmenter sa capacité de stockage d’environ 1 million de m3 actuellement à 4 millions de m3 pour répondre aux besoins des agriculteurs de la région qui dépendent de manière quasi-totale du barrage pour irriguer leurs récoltes.

M. Berraki a, en outre, annoncé avoir chargé l’entreprise publique Cosider des travaux de réalisation d’un canal de transport des eaux du barrage de Bouhanifia jusqu’au barrage de Fergoug, après résiliation du contrat avec l’entreprise chargée initialement du projet en raison de l’interruption des travaux de ce chantier.

Dans ce contexte, il a insisté sur l’importance de ce canal dans l’éradication du problème de déperdition des eaux qui s’écoulent, actuellement, dans l’oued pour des raisons naturelles et humaines.

Lors de sa visite dans la wilaya, le ministre s’est enquis des préoccupations des agriculteurs de la région de Mohammadia qui s’étaient plaints de la faiblesse de l’approvisionnement en eaux d’irrigation agricole et du retard dans les travaux d’enlèvement des boues du barrage de Fergoug, ainsi que du non achèvement du réaménagement du périmètre agricole irrigué de la Habra.

Le ministre a rassuré les agriculteurs quant à la disponibilité de l’Etat dans la prise en charge de leurs préoccupations, surtout que le périmètre agricole de la Habra revêt une importance capitale dans le développement du secteur agricole et que l’Etat lui a consacré plusieurs projets ayant permis d’augmenter la superficie irriguée de 3.000 hectares à 8.500 ha.

M. Berraki a annoncé, à ce propos, le lancement d’opérations de modernisation des systèmes d’irrigation permettant d’économiser l’eau et d’augmenter la production à travers la mise en place d’un système intelligent, en collaboration avec une start-up, prenant en charge, comme opération pilote, 40 ha de la plaine de la Habra pour être généralisée, par la suite, à la totalité du périmètre.

Concernant le problème de l’accumulation de la vase dans nombre de barrages au niveau national, le ministre a annoncé la mise en place d’un comité comprenant plusieurs secteurs pour la plantation d’arbres et de plantes afin d’éviter l’arrivée des boues et de la terre aux barrages. Dans ce sens, 36 sites pilotes ont été choisis, comme départ de l’opération, en collaboration avec les conservations des forêts des wilayas possédant des pépinières et qui aident dans les opérations de reboisement.

Par ailleurs, le ministre a inspecté durant sa visite le projet de réalisation de la station de traitement des eaux usées et le barrage de Fergoug dans la commune de Mohammadia. Il a également visité, dans la commune de Mascara, la station de pompage des eaux produites par les stations de dessalement, ainsi que le projet de réalisation de deux châteaux d’eau d’une capacité de 30.000 m3.

Le ministre a également inspecté, dans la commune de Hachem, le projet de réalisation et d’équipement du puits artésien dans le village de Remaikia. Il a inspecté dans la commune d’Aïn Frah l’état d’avancement des travaux du projet d’approvisionnement des habitants de la daïra de Oued El-Abtal en eau potable, à partir du barrage Oued El-Taht.