image agriculture

Les pouvoirs publics souhaitent impliquer les grands groupes privés algériens et étrangers dans le développement du secteur de l’agriculture au Sud et dans les Hauts plateaux.

Dans son plan d’action, le gouvernement souhaite la naissance de grandes exploitations agricoles associées à une industrie de la transformation des produits agricoles dans les régions du Sud et des Hauts plateaux.

Le plan d’action du gouvernement prévoit l’incitation à l’investissement dans les grands projets agricoles dans ces régions mais aussi la promotion du partenariat et des Investissements Directs Étrangers (IDE), notamment dans les cultures stratégiques (céréales oléagineuses, sucre) et dans le développement des capacités de trituration et de raffinage.

Le gouvernement compte aussi soutenir le développement des capacités de stockage sous froid et les centres de conditionnement, notamment dans le sud. Une tâche que seuls les grands groupes algériens et étrangers sont en mesure d’accomplir.

Le plan d’action de l’exécutif prévoit également le renforcement de l’encadrement professionnel et interprofessionnel des filières agricoles et agroalimentaires ainsi que le soutien à la professionnalisation des entreprises exportatrices par une mise à niveau et un accompagnement rapproché pour développer un marketing soutenu en direction des marchés extérieurs.

Pour rappel, de grands groupes à l’image de la Laiterie Soummam et Groupe Cevital ont demandé au gouvernement de mettre à leur disposition des terres agricoles au Sud en vue de développer respectivement l’élevage de vache laitière et les produits agricoles transformables.