En visite de travail depuis aujourd’hui à Ouargla, chef-lieu de la 4e région militaire, le Chef d’Etat-major et vice-ministre de la Défense nationale, Ahmed Gaid Salah donnera, selon nos information, un discours important demain mardi 16 avril.

Le choix de la date n’est pas fortuit, il correspond à la cérémonie de la journée du savoir et revêt, depuis l’élection d’Abdelaziz Bouteflika, le 16 avril 1999, une importance symbolique.

Ahmed Gaid Salah, est actuellement sous pression après les multiples promesses d’actions et de révélation qu’il a fait ces dernières semaine et dont on peine à voir les résultats sur le terrain.

Il est notamment attendu sur la divulgation des noms des personnes qu’il soupçonne vouloir « diffuser de fausses informations » pour ternir l’image de l’institution militaire.

On se rappelle aussi que pour faire passer son »ordre » donné à Abdelaziz Bouteflika de démissionner, le chef d’état-major avait évoqué la tenue d’une réunion ayant regroupé des personnalités politiques, des membres des services de renseignement et des responsables militaires. Un média, réputé proche de lui, avait même ajouté la présence des représentants de services secrets français pour le coup. Gaid Salah avait promis d’en dévoiler l’identité “le moment voulu”. Deux semaines plus tard, rien de concret n’a encore été révélé.

Quid aussi de ses promesses de s’attaquer à la « Bande » et la mettre hors d’état de nuire. Cette « bande » étant composée d’oligarques de l’ancien régime. Mis à part les interdictions de sortie du territoire national et la mise en prison d’Ali Haddad, peu de choses ont filtré sur le déroulement de l’enquête.

Enfin, c’est la relation entre le Chef d’été-major et le premier ministre Bédoui, ainsi que celle avec le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, qui pourraient faire l’objet de passages dans le discours de demain.

La seule information disponible pour le moment concernant ce discours, c’est qu’il sera « important »