Airbus engagera des discussions avec ses partenaires sociaux dans les semaines à venir concernant les 3 000 à 3 500 postes susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années.

Airbus a annoncé qu’il ne livrera plus d’appareils  A 380, dès 2021. La baisse de la demande est à l’origine de cette décision. Le recul de la demande a été particulièrement constaté du côté de la compagnie Emirates, l’un des plus gros clients de l’avionneur européen.

Emirates réduit  d’ores et déjà son carnet de commandes de l’A 380 de 162 à 123 appareils.  Emirates a cependant décidé de poursuivre sa croissance avec la gamme la plus moderne et polyvalente des avions gros-porteurs d’Airbus en commandant 40 A330-900 et 30 A350-900. 

« La conséquence de cette décision est que notre carnet de commandes n’est plus suffisant pour nous permettre de maintenir la production de l’A380, et ce, malgré tous nos efforts de ventes auprès d’autres compagnies ces dernières années. Cela mettra un terme aux livraisons d’A380 en 2021 », a déclaré Tom Enders, Président exécutif (CEO) d’Airbus.

« En affaires, nous avons besoin de baser nos décisions, non sur des émotions, mais sur des faits », a-t-il également confié au Monde. «L’A380 est l’étendard d’Emirates et a contribué à son succès pendant plus de dix ans. Même si nous regrettons la décision de la compagnie aérienne, le choix de l’A330neo et de l’A350 pour assurer sa croissance future est un formidable gage de reconnaissance pour notre famille extrêmement compétitive de gros-porteurs», a déclaré Guillaume Faury, Président d’Airbus Commercial Aircraft et futur Président exécutif d’Airbus.

Airbus engagera des discussions avec ses partenaires sociaux dans les semaines à venir concernant les 3 000 à 3 500 postes susceptibles d’être affectés par cette décision dans les trois prochaines années. Toutefois, l’actuelle montée en cadence de l’A320 et la nouvelle commande de gros porteurs d’Emirates offriront de nombreuses possibilités de mobilité interne. Annonce-t-on.