En marge du salon, des conférences thématiques seront organisées par des experts nationaux et étrangers pour débattre de plusieurs questions, dont la stratégie adoptée par le secteur pour promouvoir, valoriser et développer les énergies renouvelables.

Plus de 140 exposants dont 22 étrangers, issus de sept pays, sont attendus à la deuxième édition du salon international de l’environnement et des énergies renouvelables SIEERA, a annoncé ce mardi la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de cet événement.

Placée sous le thème « Les énergies renouvelables hors réseau au service d’un environnement durable dans le sud algérien et les zones enclavées »,  cette nouvelle édition se déroulera au Palais des expositions d’Alger du 7 au 10 mars et  verra la participation de la Chine en tant qu’invitée d’honneur.

Zerouati a indiqué que durant cette édition, il est prévu la signature de plusieurs conventions entre son département et les ambassades de différents pays qui prendront part à cet évènement. Outre la Chine, elle a cité les ambassades d’Allemagne, de France, d’Italie, de Turquie, des Pays-Bas et de Corée du sud.

« Ces accords nous permettront d’effectuer des visites de terrain et d’échanger des connaissances dans le domaine des énergies renouvelable et de l’économie verte », a-t-elle fait savoir.

Elle a également annoncé la signature d’une convention entre son ministère et celui de la Communication portant sur la formation des journalistes pour assurer un meilleur impact médiatique des campagnes de sensibilisation et d’information relatives à l’économie circulaire et à la promotion des énergies propres et renouvelables.

En marge du salon, des conférences thématiques seront organisées par des experts nationaux et étrangers pour débattre de plusieurs questions, dont la stratégie adoptée par le secteur pour promouvoir, valoriser et développer les énergies renouvelables.