Une année seulement après le lancement de la 3G en Algérie, cette technologie compte déjà à son tableau 8,231 millions d’abonnés, partagés par l’opérateur public Mobilis avec 3,639 millions, suivi de plus près par Ooredoo (3,607 millions), alors que Djezzy ne comptabilise que 985.000 abonnés.

 

Depuis le lancement effectif de cette technologie le 15 décembre 2013 en Algérie, les trois opérateurs n’ont cessé, concurrence oblige, de faire valoir leurs stratégies commerciales pour se positionner sur le marché de la téléphonie mobile, jugé « extrêmement attractif et prolifique ».
Mobilis, avec ses 3,169 millions d’abonnés à la voix et data et 470.000 à la data, se trouve ainsi en coude à coude avec son concurrent direct Ooredoo qui compte 3,017 millions de clients à la voix et data et 590.000 à la data, tandis que Djezzy enregistre, quant à lui, 978.000 abonnés à la voix et data et 7.000 à la data, selon les chiffres de l’ARPT pour l’année 2014.
Les deux opérateurs Mobilis et Ooredoo se disputent aussi le service prepaid et postpaid, dont les chiffres font état de 7,221 millions de souscrits à l’abonnement prepaid (88% du parc global) contre 12% seulement au postpaid.
Mobilis demeure en tête dans ce créneau avec 3,630 millions d’abonnés prepaid et 9.000 postpaid, Ooredoo vient en deuxième position avec 2,915 millions d’abonnés prepaid et 692.000 postpaid, alors que Djezzy enregistre 676.000 abonnés prepaid et 309.000 postpaid.
En termes de parts de marché, Mobilis arrive en tête avec 44,2%, suivi de prés par Ooredoo avec 43,8%, alors que Djezzy, qui a commencé à commercialiser ses services 3G le 5 juillet 2014, détient 12% des parts de marché de cette technologie lancée le 2 décembre 2013 à travers le pays et commercialisée le 15 du même mois.
Toutefois, Mobilis et Ooredoo se trouvent ex-aequo en termes de déploiement dans le pays avec chacun 25 wilayas couvertes par la 3G, tandis que Djezzy ne compte actuellement que 20 wilayas.
Selon les prévisions de l’ARPT, Mobilis devrait prendre la tête du nombre de wilayas couvertes par la 3G avec un déploiement « imminent » dans 10 autres wilayas pour atteindre les 35, alors qu’Ooredoo et Djezzy devraient être présents respectivement dans 32 et 25 wilayas.

La 3G suscite un « engouement certain »

Le président de l’Autorité de régulation et des télécommunications (ARPT), Mohamed Toufik Bessaï, a affirmé, dans un entretien à l’APS, que la 3G, qui a été un « succès évident » en Algérie, a suscité un « engouement certain » notamment chez les jeunes.
Cette « ruée » constatée pour l’acquisition de la 3G, a été boostée notamment par les packages incluant des smartphones et autres tablettes proposés par les opérateurs, a-t-il relevé, notant que les certificats d’agrément des terminaux 2G/3G délivrés en 2014 par l’ARPT ont augmenté de 24,4% par rapport à l’année 2013 et des tablettes 2G/3G de 154% par rapport à la même année.