Selon l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), le nombre de véhicules convertis au GPL était de 60 000 unités en 2017, contre 43 000 en 2016.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a déclaré, lors de la visite qu’il a effectuée hier dans la wilaya de Bouira, que jusqu’à présent, il y a « 400 000 véhicules qui ont été convertis au GPL ».

Il a expliqué, à ce propos, que le secteur de l’énergie va vers l’utilisation du GPL (Gaz de Pétrole Liquéfié) pour réduire l’importation de l’essence et du gasoil et baisser ainsi, la facture de l’importation des carburants.

« Nous ne pouvons pas continuer comme ça», a lancé le ministre au sujet de la forte consommation des carburants hors GPL. « Nous avons lancé un programme qui apportera ses fruits prochainement, et qui concerne la conversion d’un million de véhicules au GPL à l’horizon 2021 », a-t-il souligné.

Le ministre a appelé les responsables de Naftal à généraliser les centres de conversion au GPL à travers le pays, en insistant sur la nécessité de former les jeunes ingénieurs et techniciens pour leur permettre de créer leurs entreprises de conversion afin de doter le maximum de véhicules en cette énergie.

Rappelons que selon les chiffres de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), le nombre de véhicules convertis au GPL était de 60 000 unités en 2017, contre 43 000 en 2016.

Par ailleurs, il faut noter que la consommation du GPL au 3e trimestre de l’année 2018, a atteint 464 824 tonnes, soit une hausse de 40% par rapport à la même période de l’année 2017.

Une forte consommation de ce type de carburant due, selon l’Autorité de régulation des hydrocarbures, essentiellement au maintien du prix du GPL  à seulement neuf dinars le litre depuis 2015.