Entre janvier et octobre derniers, 648.000 interventions ont été menées par les services de contrôle en matière de contrôle des pratiques commerciales, qui ont conduit à la constatation de 130.000 infractions, a souligné le ministre lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales.

 

 

Le montant des transactions commerciales effectuées sans facturation, mises au jour par les services du contrôle du ministère du Commerce, a atteint les 51 milliards DA durant les dix premiers mois de l’année 2015, a indiqué, jeudi à Alger, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb.

Entre janvier et octobre derniers, 648.000 interventions ont été menées par les services de contrôle en matière de contrôle des pratiques commerciales, qui ont conduit à la constatation de 130.000 infractions, a souligné le ministre lors d’une séance plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales.

Ces infractions portent sur les règles relatives à la conformité et à la sécurité des produits et services ainsi que sur la transparence des pratiques commerciales

Les opérations de contrôle ont également conduit à l’établissement de 120.000 procès-verbaux à l’encontre des contrevenants et à la proposition de fermeture de plus de 10.000 locaux commerciaux, selon M. Belaïb.

Les services du ministère du Commerce avaient décelé, entre 2010 et 2014, des transactions commerciales non facturées pour une valeur de 206,5 milliards DA, soit une moyenne annuelle de 51,6 milliards de DA, rappelle-t-on.

Ce phénomène affecte plusieurs branches d’activités notamment celles des services, de l’industrie de transformation, de l’agriculture, du commerce extérieur et de la distribution.