D’autre part, des marches de la même ampleur que celle de la ville de Bouira se sont produites dans les communes d’El Esnam, Bechloul, Raffour, et Aomar.

Ce vendredi après-midi, la ville de Bouira a vibré sur les cris de centaines de citoyens qui ont investi la rue pour organiser une grande marche contre le projet du 5eme mandat présidentiel.

Les marcheurs se sont scindés en deux groupes, le premier s’est ébranlé à partir de la place des martyrs, et le deuxième à partir de la cité des 1 100 logements. Les manifestants se sont rassemblés non loin du siège de la wilaya.

D’autre part, les commerçants de la ville ont décidé de baissé leurs rideaux en signe de protestation. « Nous sommes un peuple digne et fier de notre liberté, si nous avons laissé faire pendant des années, ce n’est pas parce que nous sommes stupides, mais c’est parce que nous avons espéré une prise de conscience de la part de ceux qui nous gouvernent. Mais, ils redoublent de provocation », a déclaré avec grand dépit un citoyen.  « Toutefois, l’espoir reste intact, et nous sommes au contraire plus que jamais déterminés à continuer à réitérer notre refus à ce 5ème mandat imposé de force. D’autant plus que la présence de ce grand monde venu à la marche, renforce notre volonté », ont soutenu d’autres manifestants.

D’autre part, des marches d même ampleur se sont produites dans les communes d’El Esnam, Bechloul, Raffour, et Aomar.

Aucun dépassement n’a été signalé lors de ces manifestations qui se sont déroulées sous l’œil discret des services de sécurité.   

Farid Haddouche