image école algérienne
Ce programme a été réalisé par une quarantaine de PME nous indique notre interlocutrice.

Pas moins de 80 écoles primaires ont été équipées pour s’alimenter en énergie solaire, a déclaré à Maghreb Emergent la responsable des projets d’énergie renouvelable au niveau du ministère de l’Intérieur et des collectivités locales, Mme Nahla Keddache.

Rencontrée lors du salon des énergies renouvelables organisé à Oran, la représentante du ministère a indiqué, à ce propos, que l’objectif d’une école par wilaya alimentée en énergie renouvelable, tracé par la tutelle pour cette rentrée scolaire 2018/2019, a largement été dépassé.

Mme Keddache nous dira qu’au lancement du programme, les collectivités locales avaient une réticence par rapport aux projets liés à l’énergie renouvelable par méconnaissance du secteur. « Mais une fois les réalisations lancées, elles ont constaté que c’était à leur portée, ce qui a fait que chaque wilaya a pu réaliser jusqu’à six écoles », a-t-elle expliqué.

Ce programme a été réalisé par une quarantaine de PME nous indique notre interlocutrice. « Nous avons adressé aux directions des wilayas une liste de toutes les entreprises qui activent dans le domaine des énergies renouvelables, afin de les inviter à réaliser ce programme »,-a-t-elle indiqué.

Ceci a permis à ces petites entreprises, poursuit Mme Keddache, d’avoir un plan de charge et de pouvoir exercer sur le terrain et acquérir de l’expérience, mais aussi de créer des postes d’emploi au niveau local. « L’opération suivante sera d’effectuer un audite afin de définir les entreprises qui sont capables de mener à bien ce genre de mission », a-t-elle avancé.

Par ailleurs, la responsable des projets d’énergie renouvelable du ministère nous a révélé que la facture globale des réalisations de ces écoles est de 433 millions de dinars. La réalisation d’une seule école couterait six à dix millions de dinars, selon Mme Keddache.

L’objectif pour l’année prochaine est de réaliser 750 écoles alimentées en énergie renouvelable, et de même pour 2020. « L’objectif est d’arriver à réaliser, en moins, une école par commune soit plus de 1541 écoles », nous affirme Mme Keddache.