La Société nationale d’assurances (SAA) a réalisé un chiffre d’affaires de 27,7 milliards de DA en 2018, en hausse de 4,4% par rapport à 2017, a indiqué dimanche son P-dg, Nacer Sais.
« C’est une performance importante, puisque notre croissance du chiffre d’affaires représente le double de la croissance du marché, estimé à 2%-2,5%. Nous avons enregistré un bond qualitatif et quantitatif par rapport à 2017 », a-t-il commenté lors d’une conférence de presse.
En plus, la croissance enregistrée est tirée notamment par les branches hors automobile, qui ont évolué de 11%, s’est il réjoui, en mettant en avant les efforts déployés pour diversifier le portefeuille de la société qui détient une part de marché de 22%.
Toutes les branches ont contribué, selon lui, dans cette performance. La branche automobile a cru de 2% en 2018, soit un chiffre d’affaires additionnel de 400 millions de DA par rapport à 2017. La SAA couvre à elle seule 30% de cette branche sur le marché.
La branche IARD (incendie, accidents et risques divers) a enregistré une évolution de 9% chez cet assureur public en 2018, les assurances agricoles ont évolué de 25% et les assurances transports de 20%.
Pour les indemnisations des sinistres, la SAA a versé 16 milliards de DA d’indemnisations en 2018 (contre 15,5 mds de DA en 2017), soit plus de 40% des règlements du marché. La société a enregistré 338.000 nouvelles déclarations de sinistres en 2018.
Sais a fait remarquer que la fréquence des sinistres automobiles a nettement baissé en 2018.
Cela n’a pas pour autant fait baisser le montant des règlements en raison de la hausse des prix de la pièce de rechange sur le marché, a-t-il souligné.
Pour le premier trimestre de 2019, la société a enregistré une forte croissance, estimée à 7%-8%, selon les chiffres provisoires avancés par le même responsable.
« Mais il est difficile d’anticiper sur les résultats de l’année », a-t-il dit.
En 2018, le marché des assurances a enregistré un chiffre d’affaires de 142,5 milliards de DA, en hausse de 2% par rapport à 2017 avec une progression de 3,22% à 126 mds de DA de l’assurance dommage et une baisse de 11% des Assurances de personnes (AP), selon le bilan provisoire avancé par M. Sais.
La baisse des AP est principalement due à la baisse de l’assurance voyage, engendrée par la chute du nombre des visas accordés aux Algériens en 2018, a-t-il expliqué.
Le chiffre d’affaires des acceptations internationales (réassurance) a, quant à lui, évolué de 16% pour atteindre 4,4 mds de DA en 2018.