L’Algérie a enregistré une forte baisse de son déficit commercial durant le premier trimestre 2017, en raison d’une augmentation de 41,52% de la valeur des exportations des hydrocarbures.

 

Le déficit commercial de l`Algérie s’est chiffré à 2,74 milliards de dollars (mds usd) sur le premier trimestre de 2017, contre un déficit de 5,54 mds usd sur la même période de 2016, soit une baisse du déficit de plus de 50%, a appris l`APS auprès des Douanes.

Les exportations ont augmenté à 8,944 mds usd entre janvier et fin mars de l`année en cours contre 6,32 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 41,52% correspondant à une augmentation de 2,62 mds usd, précise le Centre national de l`informatique et des statistiques des Douanes (CNIS).

Pour les importations, elles ont légèrement baissé en s`établissant à 11,684 mds usd en janvier-mars 2017 contre 11,862 mds usd en janvier-mars de l`année écoulée, soit un recul de 1,5%.Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 77% contre 53%.

La balance commerciale de l’Algérie avait enregistré un déficit de 17,84 milliards de dollars durant l’année 2016, contre un déficit de 13,71 mds usd en 2015, soit un creusement de déficit de 4,8%.

Les exportations ont reculé à 28,88 mds usd en 2016 contre 34,66 mds usd en 2015, soit une chute de 16,7%. Quant aux importations, elles ont également baissé mais à un moindre rythme pour se chiffrer à 46,72 mds usd en 2016 contre 51,7 mds usd en 2015, en baisse de 9,62%. 

Pour ce qui concerne les exportations des hydrocarbures, elles se sont réduites en passant à 27,1 mds usd en 2016 contre 32,69 mds usd en 2015 (-17,12%). Les exportations hors hydrocarbures ont également baissé à 2,063 mds usd en 2016 contre 2,582 mds usd en 2015 (-20,1%).