Bomare est déjà présente dans plusieurs pays européens à l’instar de l’Espagne, du Portugal et tout récemment l’Italie, en plus de pays africains.

La société algérienne Bomare Company, plus connue par le nom commercial de Stream Systems, vient de décrocher un important contrat de partenariat avec le géant japonais NEC spécialiste du software, des solutions biométriques et de la sécurité électronique. La signature de ce contrat vient d’avoir lieu à Alger. En effet MM Ali Boumédiene et Tomoki Naka, respectivement PDG de Bomare Company et Président NEC Mena ont procédé à ce paraphe qui permettra d’implémenter un système d’authentification biométrique utilisant la reconnaissance faciale pour déverrouiller ses smartphones, dans un premier temps, puis aller vers d’autres utilisations comme la sécurité des accès, le m-paiement et le e-paiement. Le système est désigné sous l’appellation Fido-Nec. La dite technologie de reconnaissance faciale s’appuie sur la dernière version de l’algorithme Néo Face, dont la  qualité est mondialement reconnue. 

« La signature de ce partenariat marque un moment spécial dans le développement de notre entreprise. Nous pouvons, désormais, intégrer la technologie de reconnaissance faciale à nos produits ce qui nous permettra de nous différencier et d’être plus compétitifs, particulièrement sur les marchés internationaux comme en  Europe, où nous devons jouer des coudes avec une centaine de marques. Avec cet acquis nous seront finalement plus visible à l’international », déclare M Ali Boumédiène qui précise que l’enjeu est celui du prix.

Selon lui un mobile Stream System pourra ainsi être vendu sur les marchés internationaux à quelques 300 dollars au lieu de 1200 dollars. « Nous serons trois fois moins chers ! », clame-t-il. Toute la stratégie de Bomare Company se base en fait sur l’export et les perspectives prometteuses qu’il laisse entrevoir. Bomare est déjà présente sur plusieurs pays européens à l’instar de l’Espagne, du Portugal et tout récemment l’Italie, en plus de pays africains. Elle lorgne aujourd’hui les pays de l’Amérique du sud. 

D’ores et déjà, M Boumédiène annonce le lancement, au mois d’octobre prochain, du smartphone Stream System à reconnaissance faciale à prix défiant toute concurrence c’est-à-dire à moins de 30 000 Da, sachant que pareil produit s’affiche dans les meilleurs des cas à 100 000 Da.  Les marchés extérieurs constitueront donc le terrain de chasse privilégié de Bomare Company.

« Nos plus grosses parts de marché nous les tailleront en Europe et en Afrique, aussi, allons-nous augmenter nos quotas de production pour l’export. Nous comptons écouler 3 millions de smartphones à l’horizon 2022 voire au cours de l’année 2019 », indique M Boumédiène.

Cet objectif sera aisément atteint car nous nous appuyons sur un groupe mondial important c’est-à-dire NEC qui pèse 25 milliards de dollars US (Chiffre d’affaire annuel)  uniquement pour les software. « Notre but consiste à créer un véritable écosystème d’entreprises en Algérie et nous œuvrons à le créer avec les universités algériennes comme celle de Blida Saad Dahlab, ou l’Ecole nationale Polytechnique d’Alger. Atteindre les 75% d’intégration reste notre but ultime », conclut M Boumédiène.