Le président algérien Abdelaziz Bouteflika « fait maintenant partie de l’histoire », a estimé vendredi Hocine Kheldoun, membre du Front de libération nationale (FLN) au pouvoir depuis l’indépendance, sur l’antenne d’Ennahar TV.
Sous la pression de la rue, le chef de l’Etat, qui est âgé de 82 ans et a été victime d’un accident vasculaire cérébral en 2013, a renoncé lundi à briguer un cinquième mandat, mais reste à la tête de l’exécutif.