Après finalisation des essais de la cimenterie de Biskra, Lafarge-Algérie  ambitionne de réduire de 50% les importations annuelles en ciment, générant ainsi plus de 3000 emplois.

 

 

La cimenterie CILAS « Ciment-Lafarge-Souakri », l’unité de production la plus moderne du Groupe LafargeHolcim, entre en activité à Biskra, après 18 mois de travaux. Les responsables de ce projet ont inauguré l’installation, à l’occasion d’une rencontre sur site avec la presse organisée jeudi dernier.

Equipée de l’un des plus importants broyeurs verticaux au monde, cette unité bénéficie des technologies les plus avancées en la matière, ont souligné ces responsables. Ce projet d’une valeur de 35 milliards de dinars et d’une capacité de production de 2.7 millions t/an est porté par la société CILAS, fruits d’un partenariat entre Lafarge Algérie, et Souakri Frères, selon la règle en vigueur pour l’investissement étranger en Algérie (51/49). Le groupe industriel algérien « Souakri Frères » détient donc 51% du marché, tandis que  Lafarge Algérie  en détient 49%.

8 banques algériennes (Société générale, BNP, HSBC, Natixis, Housing, Fransa Bank, Arab Bank, ABC bank) ont participé au financement de ce projet de l’industrie cimentière- réalisé en 18 mois par le partenaire chinois du projet  Sinoma-, à raison de 70%. Ce crédit syndiqué s’élève donc à 24 milliards de dinars.

  Réduction des importations nationales de 50%

Le groupe LafargeHolcim, leader mondial des matériaux de construction est présent dans 64 pays dont l’Algérie depuis 2002, avec trois cimenteries actives.  La cimenterie de M’sila (5,2 miT/an), la cimenterie de Mascara (3 miT/an), et la cimenterie de Meftah (1.5miT/an).

Après finalisation des essais de la cimenterie de Biskra, Lafarge-Algérie  ambitionne de réduire de 50% les importations annuelles en ciment, générant ainsi plus de 3000 emplois.

Les responsables de Lafarge- Algérie ont déclaré que la nouvelle cimenterie  approvisionnera une partie significative du sud algérien d’ici 2017, grâce à des lignes ferroviaires passant par les wilayas limitrophes, et désencadrant vers Tamanrasset.