Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a annoncé ce mardi, qu’une école supérieure de formation d’ingénieurs aux métiers de l’énergie solaire sera créée dans la wilaya de Béchar.

Cette école sera réalisée « en marge du projet de réalisation de l’une des plus grandes centrales photovoltaïques en Afrique dans cette région du pays, qui aura une capacité de production de 300 mégawatts », a indiqué le ministre au cours d’une visite de travail dans la wilaya de Béchar.

Selon Guitouni, la création de cette école spécialisée « va certainement être d’un apport très important au développement de l’énergie solaire tant dans le sud du pays que dans d’autres régions du pays ».

Evoquant l’important potentiel énergétique du pays, le ministre a indiqué que « l’Algérie est le pays africain et méditerranéen disposant du plus important potentiel en matière d’énergie renouvelable à l’échelle régionale, de même que les capacités les plus appropriées au développement et à l’exploitation de ce potentiel énergétique vert ».  Il ajoute que ce potentiel « demeure le plus important en terme disponibilité et de puissance et, sans doute aussi, le plus compétitif à développer à l’avenir sous diverses formes ».

Rappelons que selon des spécialistes nationaux, le gisement d’énergie solaire de l’Algérie est l’un des plus importants au monde avec une durée d’ensoleillement de 2 000 à 3 900 heures par an, et une irradiation journalière de 3 000 à 6 000 wattheures par M2, soit l’équivalent de 10 fois la consommation mondiale.