Image bus Etusa
Le directeur général de l’ETUSA renvoie la balle à Naftal et Sonelgaz assurant que les bus de l’entreprise algéroise n’ont pas été alimenté en carburant.

Une rencontre intersectorielle sera organisée dès le mois de septembre entre la direction de l’ETUSA (l’Etablissement public de transport urbain et suburbain d’Alger), Naftal et Sonelgaz et ce dans l’objectif d’assurer la conversion des bus au GNC (Gaz naturel carburant).

Sur ce sujet, le directeur général de l’ETUSA, a estimé que le problème retardant la généralisation du GNC se posait au niveau de Naftal et Sonelgaz. « Nous disposons de bus fonctionnant avec le GNC, mais il existe aujourd’hui un problème d’énergie, que nous prévoyons de régler dès le mois de septembre prochain. D’ailleurs une grande rencontre entre les différents acteurs du secteur est prévue vers la fin de l’année », a déclaré M. Krim Yacine  à Maghreb Emergent lors la cérémonie de réception de 60 bus, organisée il y a quelques jours.

Le même responsable a accusé Naftal et Sonelgaz d’être à l’origine de la non disponibilité de ce carburant. « Le problème aujourd’hui est posé chez Naftal et Sonelgaz, qui assurent la fourniture et la commercialisation de ce produit énergétique pour les entreprises », a-t-il déclaré. « Nous allons redémarrer les bus dès que nous assurons l’approvisionnement du GNC », a ajouté notre interlocuteur qui rappelle que les concertations se poursuivent toujours avec le ministère de l’Energie, l’APRUE et la SNVI pour régler ce problème.

Pour sa part, une source très proche du dossier au sein du ministère de l’Energie a confirmé les dires de notre interlocuteur en disant que la réunion multisectorielle qui regroupe les différents intervenants à savoir le client, le fournisseur et le commercial aura pour objectif de concrétiser les actions entamées par les pouvoirs publics visant la conversion non seulement des véhicules en GPLC mais aussi en GNC.

Notre source souligne que Naftal s’est procurée des études faites en Italie et au Brésil sur l’utilisation du GNC afin d’en tirer profit. Ainsi, il a souligné qu’actuellement, il existait une seule station-service où Naftal a mis en place un volucompteur qui distribue le gaz naturel carburant (GNC). Elle est située à Rouiba, 5 bus de l’Etusa roulent au GNC. A rappeler que Rachid Nadil, Pdg de Naftal avait déclaré au début de l’année en cours que le projet de la station de Rouiba devait alimenter en GNC une flotte de 100 bus de l’Etusa.

Notre source a souligné également l’existence de plusieurs problèmes liés notamment à la juridiction et aussi la définition des prix pour ce carburant.