image barrage
Les habitants de la commune de Bouhemza avaient annoncé, hier, leur volonté de fermer le barrage de Tichy-Haf pour protester contre la rareté de l’eau potable dont ils souffrent.

Alors qu’ils avaient appelé à la fermeture du barrage de Tichy-Haf pour faire entendre leur voix, les  habitants de la commune de Bouhemza, qui se situe à 80 kilomètres du chef-lieu de la wilaya de Bejaia, ont procédé dans la matinée de ce mardi à la fermeture de la route menant de leur commune vers Akbou et autres localités de la wilaya.

Les habitants de cette commune, dénonçant la situation désastreuse caractérisée par le manque d’eau potabde le, avait menacé de fermer le barrage  Tichy-Haf mais ont finalement décidé de fermer une route. Les protestataires la régularité de la distribution de l’eau potable. Puisque, selon eux, les quantités livrées après réparation de la panne survenue sur le réseau de distribution en date du 12/08/2018, et même avant cette date, ne suffisent pas à satisfaire leurs besoins en ce produit vital.

A noter que les communes limitrophes dudit barrage à savoir les communes d’Amalou et de Tamokra et leurs différents villages souffrent du même problème. Les responsables de ces  APC, accusent l’administration centrale d’être à l’origine de cette mauvaise distribution. Puisque, dénoncent-ils, les grandes communes à l’image d’Akbou, Bejaia, Lakseur et autres sont alimentées à partir de ce barrage d’une manière régulière et sans arrêt.  Ainsi, l’objectif tracé par le secteur des Ressources en eau de passer à une distribution au quotidien avec des plages horaires confortables pour la totalité des communes, n’a pas été réalisé sur le terrain.