Le taux de suivi de la grève illimitée des médecins résidents est estimé supérieur à 80%, selon le porte-parole du Camra.

 

Les membres du bureau national du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) ont rencontré ce matin le ministre la Santé, Mokhtar Hazballaoui, sans parvenir à un accord sur l’arrêt de la grève illimitée décidée il y a quelques jours.

« C’était une rencontre d’écoute », nous dira Dr. Mohamed Taileb, porte- parole du CAMRA qui souligne que cette réunion n’a rien apporté de nouveau. « Le ministre a reconnu la légitimité de nos revendications mais il ne peut rien faire », dira encore notre interlocuteur. Selon lui, les réponses du ministre et de son staff étaient plutôt « vagues ». À titre d’exemple,  « au sujet de la question du service civile, ils nous ont dit que  le dossier était au niveau de l’APN. Au sujet du service militaire, ils nous ont dit que la question était à l’étude au niveau du ministère de la Défense nationale et que le points relatif à la pédagogie était du ressort du ministère de l’Enseignement supérieur », a-t-il expliqué ajoutant que la revendication relative au statut particulier du médecin a été tout simplement rejetée. 

« Nous continuerons notre mouvement et nous allons nous réunir avec les représentants des médecins résidents à travers le territoire national pour décider de la suite à donner à notre grève », nous dira encore Dr. Taileb. 

À noter que le taux de suivi de la grève illimitée des médecins résidents a été estimé supérieur à 80%, selon Dr. Taileb. Le Collectif avait appelé tous les médecins résidents du pays à la mobilisation et au « boycott » de toutes les « tâches médicales et pédagogiques », à l’exception des gardes et des tâches relevant des urgences médicales.