Photo publiée sur le compte Twitter de : Alger24.net.

 

Dans les communes d’El Raffour et d’Ahnif, des bureaux de vote ont été saccagés et le scrutin interrompu. 

 

Le vote pour les élections législatives a été marqué aujourd’hui par des incidents dans certaines localités de la wilaya de Bouira, notamment celles d’Ahnif, Ath Mansour, Mechdallah, El Ajiba, Taghzout, El Raffour et Saharidj et Haïzar,.

Dans la commune d’Ahnif, de jeunes manifestants, qui appellent à boycotter les élections, ont saccagé en fin de matinée un bureau de vote situé dans le village d’Aghram. Les bulletins de vote ainsi que les urnes ont été jetés dans la rue. A Ath Mansour, 4 bureaux de vote du village Ath Bouali. Selon une source locale, les services de sécurité n’ont pas réagi à l’offensive des manifestants qui scandaient des slogans « Ulach l’vote ulache » (pas de vote).

Pour rappel, dans la commune d’El Raffour, des bureaux de vote ont été aussi saccagés et le scrutin interrompu, selon une source locale. De jeunes manifestants ont fermé la route pour empêcher les l’arrivée des renforts des services de sécurité. Dans la commune de Mchedallah, la route menant vers la capitale a également été fermée à la circulation.

Ces actions de protestation contre la tenue de ces élections ont commencé à éclater hier, dans la soirée, ont indiqué à Maghreb Emergent des sources locales.

Hier soir, des manifestants, en majorité des jeunes, ont fermé, à l’aide de pneus notamment, les accès menant aux bureaux de vote dans plusieurs localités de la wilaya de Bouira, dont notamment El Raffour, Haïzer et Taghzout. Des affrontements sporadiques avec les forces de sécurité ont eu lieu à El Raffour suite à cette action.

Pour rappel, ces dernières années, plusieurs scrutins ont été marqués par des incidents similaires dans la wilaya de Bouira.