Selon son avocate, Adlène Mellah aurait perdu 15 kilos depuis le début de sa grève de la faim.

Le journaliste et directeur du site d’information Dzair Presse, Adlène Mellah, emprisonné depuis le 25 décembre dernier a été hospitalisé, vendredi soir, après la détérioration de son état de santé suite à la  grève de la faim qu’il observe depuis plus de trois semaines, a appris Maghreb Emergent auprès de son avocate, Me Zoubida Assoul.

Selon l’avocate, Adlène Mellah aurait perdu 15 kilos depuis le début de sa grève de la faim. Le journaliste condamné à une année de prison ferme par le tribunal de Bab El oued (Alger), est accusé d’attroupement, de rébellion commise en réunion de plus de deux personnes, de provocation directe à un attroupement non armé et  d’outrage avec violence faits à des fonctionnaires et institutions de l’Etat.

Mercredi dernier, un sit-in de solidarité avec Adlène Mellah a été organisé, à la maison de la presse Tahar Djaout, par une centaine de journalistes, militants et personnalités politiques. Les organisateurs du sit-in ont exigé la libération du journaliste.