Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, a affirmé dans un discours tenu ce mercredi, son soutien total à Abdelkader Bensalah, après sa nomination à la tête de l’Etat et au processus électoral express, comme proposé par l’article 102.

« Je voudrais confirmer que la période de transition destinée à la préparation des élections présidentielles, se fera avec l’accompagnement de l’Armée Nationale Populaire, qui veillera au suivi de cette phase, au regard de la confiance réciproque entre le peuple et son armée », a indiqué Gaid Salah dans son discours.

Pour le vice-ministre de la défense, il est nécessaire de satisfaire les revendications légitimes du peuple, « de façon à garantir le bon fonctionnement de l’Etat dans le cadre de la légitimité constitutionnelle ».

A ce propos, le général de corps d’armée, a appelé les Algériens à faire preuve de patience, de conscience et de lucidité « afin de réaliser les revendications populaires, guider le pays vers la paix et jeter les bases d’un Etat de droit et d’institutions ».

Par ailleurs, le général de corps d’armée a mis l’accent sur « le danger des tentatives de certaines entités étrangères ayant pour but de déstabiliser le pays et de semer la discorde entre les enfants du peuple ».

« Nous avons déploré l’apparition de tentatives de la part de certaines parties étrangères, partant de leurs antécédents historiques avec notre pays, poussant certains individus au devant de la scène actuelle en les imposant comme représentant du peuple en vue de conduire la phase de transition, afin de mettre en exécution leurs desseins visant à déstabiliser le pays et semer la discorde entre les enfants du peuple », a-t-il avancé.

Il a indiqué à ce sujet que ces tentatives visent à provoquer une déclaration de l’état d’exception, « ce que nous avons récusé catégoriquement depuis le début des événements », a-t-il affirmé.

Sur un autre plan, le Gaid Salah a souligné que la justice est désormais en mesures d’entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et de dilapidation des fonds publics.

« Nous soulignons que la justice, qui a recouvert ses pleines prérogatives, agira en toute liberté, sans contraintes aucunes, sans pressions ni ordres, pour entamer des poursuites judiciaires contre toute la bande impliquée dans les affaires de détournement et d’abus de pouvoir pour s’enrichir illégalement », a souligné le général de corps d’armée.

A ce propos, il a tenu à rassurer l’opinion publique que les poursuites judiciaires s’étendront à tous les dossiers précédents. Il cite à ce sujet l’affaire d’El Khalifa, de Sonatrach et du Boucher et autres dossiers relatifs à la corruption.

 Enfin, Gaid Salah s’est dit confiant que « le peuple comprendra et mesurera la sensibilité de la situation et privilégiera l’intérêt national pour sortir de cette crise, victorieux et triomphant comme nous l’avons toujours connu ».