Les entreprises créées activent notamment dans le secteur des services (32%), la production de biens (29%) et l’importation pour la revente en l’état (20%).

 

Malgré un contexte économique difficile, le nombre de créations d’entreprises n’a pas fléchit. Au contraire, il augmenté de 5,4% durant le 1er semestre 2016 par rapport à la même période de 2015 avec 9.166 entreprises créées, indique un bilan du Centre national du registre du commerce (Cnrc), repris par l’APS.

« Globalement et par rapport à la fin 2015, il y a eu une augmentation du nombre de commerçants inscrits au registre du commerce (…) avec un taux appréciable en termes de créations d’entreprises », commente le Cnrc.

La production de biens (2.766 entreprises créées), les services (2.846), l’importation (1.534), la distribution de détail (1.071) et la distribution de gros (1.027) sont les secteurs contribuant le plus à cette hausse, précise le Centre.

D’un mois à un autre, les immatriculations (créations) évoluaient entre hausse et baisse durant le premier semestre. C’est le mois de février qui a enregistré les plus importantes immatriculations avec la création de 1.689 entreprises suivi du mois de mars (1.674), de janvier (1.594), de mai (1.530), d’avril (1.408) et de juin (1.271).

Ainsi, ces nouvelles créations ont porté le nombre global d’entreprises (personnes morales) activant en Algérie à 169.292 entreprises soit 9% du nombre total des opérateurs inscrits au registre du commerce qui s’élève à 1.869.435 opérateurs. 32,8% (du nombre global) d’entreprises est implanté à Alger avec 55.624 entreprises actives, suivie d’Oran et de Sétif en deuxième et troisième positions avec respectivement 7,94% (13.435) et 4,98% (8.430) du nombre total d’entreprises.

S’agissant de la nature des activités, 32% (du total) sont inscrites dans les services, 29% dans la production de biens et 20% dans le secteur de l’importation pour la revente en l’état.

Baisse du taux de mortalité des entreprises

Concernant le taux de mortalité des entreprises (radiations), il a baissé de 6,4% avec la disparition de 4.231 entreprises à fin juin dernier contre 4.522 durant la même période de 2015.

Les radiations ont concerné davantage les entreprises de distribution de détail (20%), suivies de celles des services (17,58%), de distribution de gros (17,2%), de production de bien (15,7%) et les entreprises opérant dans l’importation (14,6%).

Pour ce qui concerne les entreprises étrangères, 349 entités ont été créées durant les six premiers mois de l’année, portant leur nombre global à 10.064 entreprises à fin juin 2016. Les nationalités les plus présentes sont les entreprises françaises (1.993 sociétés), syriennes (1.188), turques (869), chinoises (850) et tunisiennes (690).