Convaincu, Ali Ghediri a martelé que seul un militaire peut instaurer la démocratie en Algérie.

Le Général major à la retraite, Ali Ghediri qui vient d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle du 18 avril 2019, a déclaré que le système qui dirige l’Algérie actuellement ne lui faisait pas peur.  «  Je défie ce système. C’est lui ou moi », a-t-il martelé lors de son intervention au  forum de liberté, ce dimanche 27 janvier 2019 à Alger.

Convaincu, Ali Ghediri a martelé que seul un militaire peut instaurer la démocratie en Algérie.  D’après lui, les Constitutions les plus démocratiques dans l’histoire de l’Algérie ont été faites  sous l’égide de personnes issues de l’institution militaire. «  Comparez la Constitution de 1989  avec l’actuelle Constitution », a-t-il dit.

Par ailleurs, Ghediri  a affirmé qu’à titre personnel et en sa qualité de citoyen, il était  contre un quatrième le mandat de Bouteflika en 2014. «  J’étais contre le 4e mandat,  et je n’ai pas voté d’ailleurs, comme 90% des Algériens », a-t-il précisé.

Rappelons qu’Ali Ghediri était l’invité de Radio M et du Huffpost Algérie, hier. Lors de son passage à l’émission Offshore, il a abordé plusieurs questions d’actualité liées à différents domaines.