Image Karim Tabbou
 «L’affaire des 701 kg de  cocaïne d’Oran est un crime d’État, et c’est l’affaire de responsables de haut niveau », a lâché le coordinateur national de l’Union démocratique et sociale (UDS), Karim Tabbou, lors de son passage hier soir dans la nouvelle émission politique de Radio M, Off-shore.

Il a notamment, souligné qu’il y avait des parties à l’intérieur du pouvoir qui essayaient de minimiser ladite affaire et qu’il fallait enquêter et donner des explications au peuple.

Par ailleurs, Karim Tabbou a insisté sur le fait qu’il n’acceptait même pas l’appellation du 5e mandat, puisque selon lui, il y a un seul et unique mandat depuis l’indépendance de l’Algérie.  Quand à l’opposition en Algérie,  le coordinateur national de l’UDS a dit  «  je ne crois pas que l’élite politique algérienne, pourrait  proposer une solution avant les élections présidentielles de 2019. Les solutions sont à long terme». Pour lui, l’opposition devrait mieux établir une feuille  de route pour les dix ans qui suivent.

L’invité de Radio M, a évoqué plusieurs autres thématiques dont le rôle de l’armée dans les décisions politiques.

Pour suivre le tout premier numéro de la nouvelle émission de Radio M, Offshore, avec Karim Tabbou, cliquez ici.