Sanofi Algérie entend mettre à la disposition du ministère de la Santé une deuxième clinique mobile qui « permettra une meilleure couverture du territoire national ».

 

« Depuis mai 2015, nous avons reçu plus de 9000 patients lors des 22 campagnes de dépistage réalisées dans les quatre coins du pays » grâce à l’action de la clinique mobile. C’est ce qu’a déclaré mercredi à Alger Haissam Chraiteh, directeur général de Sanofi Algérie qui compte «développer des partenariats avec les autorités algériennes sans lesquels le programme +Chemin de la prévention+ n’existerait pas ». Grâce au programme, des sujets diabétiques et hypertendus méconnus ainsi que des complications cardiovasculaires méconnues ont été dépistées.

Le DG a indiqué qu’en octobre dernier, SANOFI a renouvelé encore une fois son engagement dans la lutte contre le diabète et l’hypertension artérielle (HTA) en Algérie pour mettre à la disposition du ministère de la Santé une deuxième clinique mobile qui permettra une meilleure couverture du territoire national notamment les villes du sud et des Hauts-Plateaux.

Pour clôturer l’année 2017, SANOFI mènera en partenariat avec le ministère de la Santé et la direction de la santé et de la population de la wilaya d’Adrar une campagne de dépistage qui aura lieu à Timimoune du 18 au 26 décembre 2017.

Sanofi est aussi engagé dans les initiatives d’accompagnement des patients avec le programme support patient DiabEduc contribuant à améliorer la compréhension, l’acceptation et la gestion au quotidien de la maladie du patient via des séances d’éducation sur différentes thématiques.

Sanofi est crédité d’une présence industrielle de plus de 25 ans en Algérie et le laboratoire se présente comme un acteur industriel de premier plan qui s’implique directement dans le transfert de technologie et de savoir-faire par la fabrication locale de 60% des produits disponibles en Algérie avec deux usines de production à Oued Smar et Aïn Bénian.

Depuis 2011, Sanofi a investi 85 million d’euros dans la construction d’une nouvelle usine et d’un centre de distribution sur le campus de Sidi Abdallah. Le projet a une capacité de production de plus de 100 millions de boîtes par an, représente le plus important complexe de production de médicaments de Sanofi en Afrique et au Moyen-Orient et permettra de fabriquer sur place plus de 80% des médicaments de Sanofi disponibles en Algérie.