Algérie CNAN
Le pavillon maritime algérien ne couvre que 1% du fret transporté (dr.)

Algérie CNAN

 

La Compagnie nationale de navigation (Cnan) a annoncé jeudi la réouverture de deux lignes régulières de transport maritime de marchandises reliant des ports algériens avec ceux du Portugal et des Etats-Unis.

La réouverture de la ligne Etats-Unis-Algérie est prévue pour la première quinzaine du mois de février 2015, a expliqué la Cnan Nord, une filiale du groupe Cnan, dans un communiqué. Cette ligne offrira une liaison directe entre le port de Houston (côte Est des Etats-Unis) et les ports algériens de Mostaganem et Skikda, avec une fréquence d’un (01) départ par mois.

Quant à la deuxième ligne, elle est mise en service depuis le 5 janvier en cours avec une première escale au port de Leixoes (Portugal) à destination d’Oran, Alger et Skikda. Deux départs sont programmés par mois à destination de tous les ports algériens, est-il précisé dans le même communiqué.

Les deux lignes de transports maritimes seront assurées par des navires adaptés à tous type de cargaison (produits dangereux, équipements divers et industriels), disposant d’une capacité de chargement d’un total de 40.000 tonnes avec des moyens de levage pouvant atteindre 400 tonnes. Les deux lignes s’ajouteront à celles déjà en exploitation et qui relient les ports algériens avec le port d’Anvers (Belgique) et le port de Hambourg (Allemagne).

Satisfaire la demande croissante

En 2014, Cnan Nord avait mis en exploitation quatre (4) navires de marchands, destinés à satisfaire, essentiellement, les besoins en équipements de maîtres d’ouvrage des projets réalisés en Algérie. Il s’agit des navires « Saoura », « Stidia », « Sedrata » et « Kherrata ». Grâce à la capacité cumulée de ces cargos, Cnan Nord compte transporter 25.000 conteneurs en 2015, soit 600.000 tonnes de marchandises. La mise en exploitation de ces navires s’inscrit dans le cadre du plan de développement du pavillon national qui prévoit l’acquisition de 25 navires dont 18 cargos pour Cnan Nord et sept (7) navires pour Cnan Med, l’autre filiale du groupe Cnan.

L’objectif est de satisfaire la demande croissante en terme de transport maritime qui reste le principal mode d’acheminement (95%) de marchandises importées par les opérateurs économiques en Algérie. Le plan vise principalement à augmenter la part des armateurs nationaux à 25% du marché algérien de transport maritime de marchandises hors-hydrocarbures à l’horizon 2020, par l’utilisation d’une flotte adaptée, et ce, soit en propriété soit affrétée. Le pavillon maritime algérien dispose actuellement d’une douzaine de navires et ne couvre actuellement que 1% du fret transporté, soit moins de 500.000 tonnes.