Photo véhicule GPL
La consommation du GPL (Gaz de Pétrole Liquéfiés) a enregistré une augmentation de 40% au 1e semestre de l’année en cours, selon le P-dg de la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers (Naftal), Rachid Nadil.

Lors de son passage à la chaîne de télévision Dzair Tv, le P-dg de Naftal, a indiqué que la consommation du GPL-c est passée de 185 000 tonnes au 1e semestre de 2017 à 260 000 tonnes à la même période de cette année. Cette tendance haussière de la consommation du GPL-c a commencé, explique le responsable de Naftal, dés les premières augmentations des prix du carburant entamées au début de l’année 2016, ce qui a pousser les automobilistes à s’orienter vers la consommation du GPL-c dont le prix a été maintenu au même niveau de l’année 2015 (9 DA/litre), au moment où les prix des autres carburants ont été réajustés.

Par ailleurs, le premier responsable de Naftal a révélé une baisse de 13% pour la consommation de l’essence super, qui est le plus cher sur le marché, durant le premier semestre de 2018 par rapport à celui de 2017. Pour l’essence normale, la consommation a aussi enregistré une baisse de 2% et pour le sans plomb de 1%, durant cette même période, a indiqué le même responsable.

Pour rappel, l’Autorité algérienne de régulation des hydrocarbures (ARH), avait annoncé une augmentation de la consommation du GPL-c de 37% au premier trimestre 2018. Selon les explications de l’ARH, la tendance haussière de la consommation du GPL-c au maintien du prix de ce dernier, alors que les prix des autres carburants ont été réajustés à partir du 1er janvier 2016. Aussi, explique le communiqué de l’ARH, d’autres facteurs viennent renforcer cette tendance notamment la baisse sensible des importations des véhicules et la lutte contre la contrebande des carburants aux frontières.