Les pouvoirs publics multiplient les chiffres et les promesses pour les souscripteurs de logements AADL (Ph. DR)

 

 

 

 

Le gouvernement algérien estime que la crise du logement est en train d’être  »résorbée ». Le ministre de l’habitat Abdelmadjid Tebboune a annoncé samedi que la crise du logement serait définitivement résorbée après réduction du déficit à 450.000 unités contre 3.000.000 à l’entame du 3ème millénaire.

 

 

C’est en octobre 2014 que le Premier ministre Abdelmallek Sellal avait affirmé que le « déficit en matière de logement sera résorbé d’ici 2018 ». « Tout Algérien qui se trouve dans le besoin d’un logement l’aura ». Il ajoutera que  »le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires afin d’atteindre ces objectifs pour lesquels tous les moyens, notamment financiers, ont été déployés. » De son côté, le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville annonce en avril 2014 la construction de 1,6 million de logements pour le quinquennat 2015-2019. En gros, 1,5 million de nouveaux logements tous types confondus seraient construits  durant les cinq prochaines années avec une enveloppe de 65 milliards ded dollars. Une année et quelques mois après, le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé hier samedi à Alger que la crise du logement serait définitivement résorbée après réduction du déficit à 450.000 unités contre 3.000.000 à l’entame du 3ème millénaire. « Nous sommes en passe de résorber la crise du logement avec un déficit de seulement 450.000 unités à réaliser », a affirmé M. Tebboune lors d’une rencontre d’évaluation du secteur pour l’année 2015, ajoutant qu’il s’agissait de demandes qui remontent à cinq ans.

Un rôle plus important au privé

Une fois la crise résorbée, le secteur n’aura à répondre qu’à la demande enregistrée annuellement sur le marché de l’immobilier, explique le  ministre. Le ministre prévoit un rôle plus important du secteur privé dans la construction de logements, parallèlement à un recul progressif du volume des programmes publics qui seront destinés principalement aux catégories à faible revenu. Globalement,  102.956 logements publics locatifs (social), 28.891 logements promotionnels aidés et 142.700 logements ruraux, ont été réceptionnés à fin 2015. En outre, 312.519 logements ont été lancés dont 67.955 logements ruraux et 44.745 logements publics locatifs. Une enveloppe de 548 milliards de DA a été déboursée cette année par le secteur dont 59% consacrés au logement social.