L’Algérie reste un gros importateur de céréales.

Les quantités importées ont connu la même tendance en atteignant près de 6,93 millions de tonnes contre 5,86 millions de tonnes sur la même période de l’année 2014 (+18%), précise le Centre national de l’information et des statistiques des douanes (Cnis).

 

 

Les importations des céréales (blés, maïs, orge) ont atteint 1,89 milliard de dollars (md usd) au 1er semestre 2015, contre près de 1,77 md usd à la même période de 2014 (+7,3%), a appris lundi l’APS auprès des Douanes algériennes.

Les quantités importées ont connu la même tendance en atteignant près de 6,93 millions de tonnes contre 5,86 millions de tonnes sur la même période de l’année 2014 (+18%), précise le Centre national de l’information et des statistiques des douanes (Cnis).

Pour le blé, la facture des importations s’est chiffrée à 1,36 md usd contre près de 1,24 md usd (+10%), tandis que les quantités importées ont augmenté en passant à 4,38 millions de tonnes contre 3,78 millions de tonnes (+16%).

Par catégorie de blés, les importations de blé tendre se sont établies à 879,54 millions usd (3,41 millions de tonnes) durant la première moitié de l’année 2015 contre 831,41millions usd (2,741 millions de tonnes) à la même période de 2014, en augmentation de près de 5,8% en valeur. La facture du blé tendre a, ainsi, représenté plus de 46% de la totalité des importations des céréales.

Pour les importations de blé dur, la facture a augmenté à 482,31 millions usd (970.042 tonnes) contre 407,44 millions usd (1,04 million de tonnes), en hausse de 18,38% en valeur alors que les quantités ont diminué de 6,8%.

Les importations de blé dur correspondent à plus de 25% de la facture globale des céréales.

Pour le maïs (semence et autres), les importations se sont chiffrées à 437,69 millions usd (2,13 millions de tonnes) contre 452,54 millions usd (1,78 million de tonnes), en baisse de près de 3,3% en valeur, mais la quantité a augmenté de près de 19,7%.

Cette baisse en valeur est due essentiellement à un recul des prix mondiaux du maïs.

Concernant l’orge, l’Algérie en a importé pour 99,44 millions usd (412.067 tonnes) contre 78,36 millions usd (296.099 tonnes), en hausse de 27% en valeur et de plus de 43% en quantité.

En 2014, la facture des importations des céréales s’était établie à 3,54 milliards de dollars, en hausse de 12% par rapport à 2013.