La dépendance de l’Algérie aux importations de céréales est structurelle (DR)

Par catégorie de céréales, les importations de blé (tendre et dur) ont atteint 625,82 millions de dollars entre janvier et mars 2015 contre 548,59 millions usd sur la même période de l’année écoulée, en hausse de plus de 14%, relèvent les Douanes.

 

Les importations des céréales (blé, orge et maïs) se sont établies à près de 940 millions de dollars (usd) au 1er trimestre 2015, contre 797 millions usd à la même période en 2013, en hausse de 17,84%, ont indiqué mardi les Douanes algériennes. Quant aux quantités d’importations des céréales, elles ont connu une tendance haussière de près de 28% avec 3,51 millions de tonnes contre 2,74 millions de tonnes durant la même période de référence, indiquent les données du Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (Cnis).

Par catégorie de céréales, les importations de blé (tendre et dur) ont atteint 625,82 millions de dollars entre janvier et mars 2015 contre 548,59 millions usd sur la même période de l’année écoulée, en hausse de plus de 14%, relèvent les Douanes. Les quantités de blé importé ont connu, au 1er trimestre 2015, une augmentation de 19,52% à 2,06 millions de tonnes, contre 1,72 millions de tonnes durant les trois premiers mois de 2014, une hausse tirée essentiellement par le blé dur dont la facture d’importation a connu une croissance de près de 54%. En effet, les importations de blé dur ont atteint 233,68 millions usd (509.141 tonnes), contre 151,86 millions usd (410.000 tonnes) à la même période de l’année d’avant.

Le blé tendre alourdit la facture

Les achats de blé tendre continuent à alourdir la facture des céréales malgré leur tendance baissière entamée dès 2014 et qui s’est maintenue pendant les trois premiers mois de l’année en cours. Les importations de blé tendre ont atteint 392,14 millions usd (1,554 million de tonnes), contre 396,73 millions usd (1,317 million de tonnes), reculant de 1,15% en valeur, selon les Douanes. Pour les autres types de céréales, les importations de l’orge ont augmenté à près de 70,1 millions usd (286.052 tonnes), contre 53,5 millions usd (212.979 tonnes), en hausse de plus de 24% en valeur, détaille encore le Cnis. Les importations du maïs, qui ont aussi connu une augmentation de plus de 26,7% en valeur, ont atteint 243,26 millions de dollars (1,16 million de tonnes) au 1er trimestre 2015, contre 191,2 millions usd (801.197 tonnes) à la même période en 2014.

En 2014, les importations des céréales (blé, orge et maïs) se sont établies à 3,54 milliards de dollars (mds usd), contre 3,16 mds usd en 2013, en hausse de 12%, rappelle-t-on. Les quantités d’importations des céréales avaient également connu la même tendance haussière (+22,4%) avec 12,3 millions de tonnes des céréales en 2014, contre 10,04 millions de tonnes en 2013. A rappeler que la production céréalière nationale de la campagne 2013-2014 a reculé de 30% par rapport à la saison précédente en s’établissant à 34 millions de quintaux contre 49,1 millions de quintaux durant la campagne  2012-2013.