Photo électricité
Le ministre a appelé les collectivités locales à encourager l’utilisation du GPL et du GNC  et à limiter l’utilisation de l’essence et du gazole, pour réduire ainsi les factures des carburants.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a indiqué, à l’occasion de la réunion gouvernement-walis, que les factures de l’énergie représentaient une partie importante des budgets de consommation des communes, avec un total de 27 milliards DA en 2017.

Il a expliqué à ce sujet que ce montant est l’équivalant de 4 800 gigawatts de consommation d’électricité, soit 8% de la consommation nationale de cette énergie dont la moitié est consommée par l’éclairage public.

A ce propos, le ministre a appelé les municipalités à prôner l’efficience énergétique à travers l’utilisation des lampes économiques, « ce qui permettra aux collectivités territoriales d’assurer un meilleur financement aux projets locaux, notamment en matière d’installation de l’éclairage public, d’aménagement des routes et de prise en charge des écoles », a-t-il indiqué.

Par la même occasion, le ministre a évoqué la circulaire signée conjointement par les ministères de l’Energie et de l’Intérieur, visant à limiter la consommation de l’énergie et introduire les énergies renouvelables. A ce propos, le ministre a tenu à préciser que les collectivités locales étaient au centre de la transition énergétique en Algérie.

Par ailleurs, et dans le souci de réduire l’usage du Diesel et de l’essence, Guitouni a insisté sur la promotion de produits énergétiques moins polluants à l’instar du gaz de pétrole liquéfié (GPL) et du gaz naturel comprimé (GNC).

A ce titre, le ministre a appelé les collectivités locales à encourager l’utilisation de ces deux gaz et à limiter l’utilisation de l’essence et du gazole, pour réduire ainsi les factures des carburants.

Le ministre a fait état d’une série de propositions, à l’occasion de la rencontre Gouvernement-walis, qui seront examinées et enrichies par les participants. Parmi ces propositions, celle concernant le développement dans les régions frontalières.

Guitouni propose la réalisation de nouveaux projets permettant de créer une activité économique et des postes d’emploi ainsi que le lancement d’un modèle économique pour la gestion des centres de conversion de véhicules au GPL et GNC, dans le but de soutenir les jeunes désirant exercer cette activité et d’encourager la réalisation de petites zones industrielles.