« La grève n’a eu aucun impact sur la production nationale d’hydrocarbures »,  a affirmé le P-DG de la compagnie nationale des hydrocarbures, Abdelmoumène Ould Kaddour, au sujet des mouvements  de grève et de protestation menés par les travailleurs de Sonatrach dans les champs pétroliers et gaziers du Sud.

Rencontré ce mardi à Alger au cours d’une conférence de presse, Ould Kaddour a tenté d’éviter les questions des journalistes sur le débrayage des travailleurs de la Sonatrach. En minimisant l’impact des mouvements de grève, le P-DG de Sonatrach s’est contenté d’affirmer que « les travailleurs étaient à leurs postes et présents dans la société ».

Rappelons que plusieurs mouvements de protestations et grèves ont été déclenchés en début de semaine, suite à l’appel à la grève générale de 5 jours lancé sur les réseaux sociaux. Ainsi, des travailleurs des bases pétrolières de Hassi Messaoud, dans la wilaya de Ouargla, ainsi que ceux du complexe gazier d’Oued Ezzine dans la wilaya d’Adrar, en plus de ceux de Hassi R’mel, Hassi Berkine et In Amenas, ont répondu à l’appel à la grève générale et ont quitté leurs postes.

Dans le nord du pays, des employés du port pétrolier de Béjaïa et des raffineries de Skikda ont aussi rejoint le mouvement des protestations, en organisant des marches et sit-in sur leurs lieux de travail.