Photo : site web de Cital.

Cette usine d’assemblage et d’entretien des rames de tramway est le fruit d’un partenariat entre, d’un côté, les entreprises algériennes Ferrovial et l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), et, de l’autre, le Français Alstom.

 

 

La production de l’usine d’assemblage et d’entretien des rames de tramway Cital Annaba a atteint en décembre courant un taux d’intégration nationale de 30 %, rapporte la Radio algérienne sur son site web citant des responsables de l’usine.

Pour rappel, cette usine est le fruit d’un partenariat entre, d’un côté, les entreprises algériennes Ferrovial et l’Entreprise du métro d’Alger (EMA), et, de l’autre, le Français Alstom. Elle dispose d’un plan de charges pour la production de 213 rames, dont 80 rames ont déjà été assemblées.

Selon les responsables de Cital Annaba, ce taux d’intégration est principalement dû à un atelier de fabrication d’équipements câblés lancé en juin 2016 dans le cadre d’un partenariat de 5 ans entre Hiolle industries, Arilec Annaba et Sofame, ainsi qu’ à la production de petites et moyennes entreprises locales comme El Kods ou mixtes comme Toyota Algérie (pièces en composite, tôlerie et vitrage).

Les responsables de Cital Annaba se montrent optimistes pour l’avenir promettant l’évolution de ce taux d’intégration avec l’entrée en production imminente de l’atelier de l’entreprise mixte Hiolle Algérie qui produira les coffres électriques des rames.