Pour Mohcine Belabbas, ce n’est pas au général Ahmed Gaid Salah de répondre aux hommes politiques qui demandent l’intervention de l’armée dans la scène politique.

 « Les déclarations des représentants du ministère de la Défense nationale (MDN), ces derniers mois, sont dangereuses », a déclaré le  président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcine  Belabbas, lors de son passage  à l’émission  politique « Offshore » proposée par Radio M et le Huffpost Algérie, ce jeudi 17 janvier 2019.

«  Les déclarations des représentants du MDN ces dernier mois sont dangereuses pour la stabilité de l’Algérie et pour la stabilité de cette institution », a souligné Mohcine Belabbas.  « L’armée s’est transformée ces derniers temps en parti politique », a-t-il soutenu. «  Quand j’entends et je suis les discours développés devant les soldats, je pense aux meetings populaires  animés par des chefs de partis politiques », a-t-il ajouté.

Pour Mohcine Belabbas, ce n’est pas au général Ahmed Gaid Salah de répondre aux hommes politiques qui demandent l’intervention de l’armée dans la scène politique. « C’est le ministre de l’Intérieur, le Premier ministre ou bien le chef de l’Etat qui devaient répondre à ces appels », a précisé l’invité d’Offshore.

Par ailleurs, le président du RCD est revenu sur plusieurs sujets d’actualité tels que les élections présidentielles prochaines, un éventuel  5e mandat de Bouteflika, l’opposition en Algérie et une lecture de la dernière contribution  de l’ancien chef du gouvernement Mouloud Hamrouche.