Haissam Chraiteh, président-directeur général de Sanofi Algérie

 

Le plus important complexe de production de médicament de Sanofi en Afrique en cours de réalisation à Sidi-Abdallah, Alger, sera opérationnel en 2018 a confirmé mercredi, le PDG de Sanofi Algérie, Haissam Chraiteh.

Haissam Chraiteh, PDG de Sanofi Algérie, a évoqué mercredi l’état d’avancement de son « projet phare » de construction de l’usine de Sidi Abdallah, qualifié de plus important complexe de production de médicaments de Sanofi en Afrique et au Moyen-Orient.  L’usine, un investissement de 10,6 milliards de dinars (près de 85 millions d’euros) et d’une capacité 100 millions unités par an, sera ouverte en 2018

A terme, ce seront 80% des volumes distribués par Sanofi Algérie qui seront produits localement (principalement des formes sèches et liquides). 130 nouveaux emplois directs seront ainsi créé grâce à ce projet qui participe au transfert technologique et du savoir-faire pour la fabrication locale.

 Implanté sur un terrain de 6,6 hectares au sein du pôle pharmaceutique et biotechnologique de la ville nouvelle de Sidi Abdallah, sa capacité de stockage pour la distribution est de 20.000 palettes, 6 quais d’expéditions et 240 spécialités pharmaceutiques différentes gérées.

Haissam Chraiteh a mis l’accent sur le fait que sa capacité de production est de 100 millions de boîtes par an. Deux usines de production, une située à Oued Smar spécialisée dans les formes sèches, et une autre à Aïn Bénian spécialisée dans les formes liquides, avec respectivement 190 et 90 emplois sont en activité.

 Sanofi est aussi engagé auprès des populations et des communautés locales à améliorer le dépistage des maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension artérielle, l’hyperlipidémie à travers le programme intitulé « le chemin de la prévention » et à la clinique mobile.

Ceci est un outil qui permet de participer aussi à l’amélioration des connaissances sur ces pathologies en générant des données épidémiologiques. A ce jour, plus de 6300 patients lors des 16 campagnes de déploiement de la clinique mobile depuis son lancement en mai 2015.

 

100 personnes inscrites au programme support-patients

 

Sanofi assume la responsabilité de renforcer l’éducation thérapeutique des patients algériens notamment avec le projet Diab-Educ qui constitue un véritable soutien aux patients diabétiques. Il propose une éducation structurée, élaborée et dispensée par des experts algériens, leur permettant de mieux comprendre leur pathologie et d’atteindre les objectifs thérapeutiques fixés par leurs médecins traitants.

 Plus de 100 000 personnes ont été inscrites au programme de support-patients depuis son lancement en 2010. Ce programme allie des séances d’éducation thérapeutique à la mise à la disposition des patients inscrits d’un numéro vert, accessible gratuitement et permettant de répondre à leurs questions sur leur maladie.

Sanofi, a-t-on souligné, contribue aussi, en partenariat avec les autorités algériennes, à encourager la recherche en Algérie à travers le prix de la recherche en santé, en récompensant et promouvant les travaux de recherche réalisés en Algérie dans le domaine de la santé publique. Sanofi Algérie a initié en septembre 2013, le prix de la recherche en santé, lors de la visite en Algérie du Dr Elias Zerhouni, président monde de la recherche et développement de Sanofi.