Le coordinateur national du Mouvement démocratique et social (MDS), Hamid Ferhi a rendu l’âme aujourd’hui en fin d’après-midi à l’hôpital de Beni Messous, a-t-on appris de son entourage.

Le défunt a été hospitalisé depuis plusieurs jours dans cet hôpital suite à accident cardiovasculaire. Faute de lits disponibles, le défunt a passé sa première journée d’hospitalisation sur une chaise. C’est après la mobilisation de son entourage que la direction de l’hôtel a fini par lui réserver un lit.

La nouvelle de la disparition du coordinateur national du MDS a enflammé la toile. Quelques minutes après l’annonce de la mauvaise nouvelle, des dizaines voire des centaines de personnes ont exprimé leur tristesse. L’homme a fait du siège de son parti un refuge pour toutes les catégories sociales qui militent pour arracher ses droits. Gardes communaux, Barakat, étudiants, syndicalistes, militants des droits de l’homme et autres ont tous été accueillis dans les locaux du MDS grâce à Hamid Ferhi.