Pour la restructuration des grandes villes, le gouvernement a passé des accords avec  22 firmes étrangères pour installer des usines de logements. En vertu de ces accords, le gouvernement  va acquérir la totalité de leurs produits sur une durée de cinq ans, selon le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune.

 

Une réunion du gouvernement est prévue durant les prochains jours pour examiner le dossier de restructuration des grandes villes et l’éradication du logement précaire des wilayas d’Alger, Oran, Constantine, Annaba et Skikda, a annoncé samedi le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune.

Le prochain plan quinquennal du secteur de l’Habitat devrait être lancé en janvier 2015, a fait savoir le ministre d’une émission d’une chaîne de TV privée, selon un communiqué du ministère repris par l’APS.

M. Tebboune a souligné que ses services ont tout mis en œuvre, dont le renforcement des moyens locaux de réalisation, pour éradiquer définitivement cette crise. 22 firmes étrangères ont eu l’accord du gouvernement pour installer des usines de logements, a-t-il poursuivi  soulignant que le gouvernement a passé des contrats avec ces firmes pour l’acquisition de la totalité de leurs produits sur une durée de cinq ans.

Renforcement du dispositif

S’agissant du renforcement du dispositif national de réalisation, le ministre a annoncé la restructuration de l’EGP « INJAB » pour devenir 5 groupes à l’est, ouest, centre, sud est et Sud-ouest du pays pour atteindre 10.000  logements à la fin du prochain quinquennat.

Il a, dans ce contexte, critiqué le cadence du travail du groupe incapable de réaliser 5.000 logements/an malgré le soutien de l’Etat à ses 27 filiales implantées à travers le pays.

M. Tebboune a, par ailleurs, appelé les promoteurs à investir dans les nouvelles technologies d’autant plus que le gouvernement a décidé le lancement de 600.000 logements durant le prochain plan quinquennal à raison de 300.000 logements réceptionnés par an et atteindre l’objectif tracé jusqu’a 2018 à savoir l’éradication de la crise de logement.