Pour Abderezak Mokri, le
Le Mouvement de la société pour la paix (MSP), donne des signes favorables à la proposition du président du Front pour la justice et le développement (FJD), M. Abdellah Djaballah de présenter un candidat unique de l’opposition.

Le bureau exécutif du MSP réuni ce lundi 11 février, a donné son accord de principe pour la proposition du candidat unique de l’opposition, indique un communiqué du parti rendu public ce soir.

« Le bureau exécutif national donne son accord de principe à la proposition Abdellah Djaballah relative à la présentation d’un candidat unique de l’opposition », peut-on lire dans le document qui précise que cette décision a été prise suite à une rencontre tenue au siège du MSP dimanche, avec Abdellah Djaballah.

Dans son document, le bureau exécutif rappelle que le président du MSP Abderzak Morki a été fait cette proposition. Pour passer à l’étape supérieure dans la concrétisation de cette initiative, le bureau exécutif national du MSP appelle les candidats de l’opposition à coordonner leurs actions en vue de faire face aux dangers qui guettent les élections présidentielles prochaines.

Toutefois, le parti précise qu’il adhérera pleinement à ce projet qu’une fois l’opposition a choisi son candidat. Une session extraordinaire du conseil consultatif serait convoquée si l’opposition arrive à se mettre d’accord sur l’idée du candidat unique de l’opposition.  

Mokri a obtenu les parrainages nécessaires

Le parti fait savoir, par ailleurs, que ses structures ont réussi aussi bien à collecter plus de 60 000 signatures d’inscrits sur le fichier électoral que les 600 signatures d’élus locaux pour le candidat du MSP Abderzak Mokri.

Sur un autre registre, le bureau exécutif du MSP affirme que la lettre du président ne répond pas aux aspirations à ses aspirations notamment en ce qui concerne l’instance indépendante d’organisation des élections.