Les cinq wilayas qui comptent le plus grand nombre de véhicules sont, dans l’ordre, Alger, Blida, Oran, Constantine et Tizi-Ouzou.

Le parc automobile algérien a progressé de 2,94%, en 2017, atteignant un total de 6.162.542 véhicules contre 5.986.181 véhicules en 2016, a révélé, à l’APS, l’Office national des statistiques (ONS).

Selon la même source, le nombre de véhicules immatriculés et réimmatriculés en 2017 a atteint 1.564.348 (contre 1.856.150 en 2016) dont 176.362 véhicules neufs (contre 192.171 véhicules neufs en 2016), soit une baisse globale de 291.802 unités des immatriculations et réimmatriculations par rapport à 2016 (-15,72%).

L’ONS enregistre, en outre, une baisse des immatriculations de 15.809 véhicules en 2017 par rapport à 2016 (-8,23%).

Concernant la baisse des importations des véhicules enregistrée durant l’année 2017, l’office parle d’un recul de 77%, par rapport à l’année précédente.

D’autre part, les cinq premières wilayas qui comptent le plus grand nombre de véhicules sont Alger avec plus de 1,6 millions d’unités (26,07% de la totalité du parc), Blida avec 334.042 (5,42%), Oran avec 316.197 (5,13%), Constantine avec 225.442 (3,66%) et Tizi-Ouzou avec 207.628 (3,37%).

Par ailleurs, le parc automobile algérien se compose de plus de 3,98 millions de véhicules de tourisme, de près de 1,2 million de camionnettes, de 417.286 camions, de 161.885 tracteurs agricoles, de 151.503 remorques, de 86.741 autocars-autobus, de 85.504 tracteurs routiers et de 7.164 véhicules spéciaux.