La gendarmerie sera mobilisée sur deux fronts, celui de la sécurité des plage et celle des frontières est (DR)

La gendarmerie sera mobilisée sur deux fronts, celui de la sécurité des plage et celle des frontières est (DR)

Plus de 45 000 gendarmes seront déployés dans le cadre de la mise en œuvre du plan Delphine pour sécuriser les citoyens durant la saison estivale, a indiqué samedi un communiqué du commandement de la Gendarmerie nationale.

« La mise en place progressive des éléments de la Gendarmerie nationale chargés de la sécurité des plages atteindra plus de 45.000 gendarmes pendant toute la saison estivale », est-il souligné dans le communiqué.
La Gendarmerie nationale assure en outre la sécurité de 74 % des plages autorisées à la baignade et 72 forêts récréatives, est-il aussi précisé. La mise en œuvre des moyens organiques des dispositifs sera « progressivement consolidée sur l’ensemble des 14 wilayas côtières et 144 postes de surveillance seront ouverts sur l’ensemble des plages.
Les efforts des unités et des dispositifs déployés sur le terrain seront axés sur l' »intensification de la présence des gendarmes sur les différentes voies de communication en prévision de l’augmentation du flux de la circulation routière durant la saison estivale ». La présence des gendarmes se fera notamment par la mise en place de dispositifs préventifs à même de dissuader toute velléité criminelle contre les usagers de la route et des vacanciers et le déploiement de dispositifs statico-dynamiques, renforcés par les sections de sécurité et d’intervention.
Juguler la violence routière
Il s’agit également de la mobilisation des groupes cynophiles et des escadrilles aériennes pour la sécurisation et la surveillance des zones à forte concentration d’estivants (plages, forêts et sites touristiques), sans omettre les lieux isolés susceptibles d’attirer les délinquants, telles que les plages non surveillées.
L’autre préoccupation de sécurité publique est la « violence routière », a relevé le communiqué. Les accidents de la circulation routière à travers les différents axes (autoroute, routes nationales, chemins de wilaya et chemins communaux), continuent de faire de nombreuses victimes, déplore la même source. Dans ce contexte, la Gendarmerie nationale a conçu des « plans de lutte » contre ce phénomène, afin de diminuer le nombre d’accidents, notamment par « la mise en place de dispositifs adaptés dans le temps et dans l’espace à travers l’ensemble des voies de communication.
Les escadrilles d’hélicoptères de la Gendarmerie nationale du centre, de l’est et de l’ouest du pays « exécuteront un programme de vol spécial dans le but d’assurer un appui aux unités sur le terrain, pour une meilleure surveillance aérienne et une transmission en temps réel de toute information nécessaire, pour une meilleure gestion de la circulation routière et une meilleure surveillance générale du territoire ».
La Gendarmerie nationale a précisé que le numéro vert « 10-55 » demeure toujours à la disposition des citoyens algériens résidents ou émigrés et même les touristes étrangers 24h/24 et 7 jours/7, car il constitue « un moyen privilégié pour valoriser le sentiment de sécurité au sein de la population ».