L’Entreprise portuaire d’Oran (EPO) accorde des réductions sur les prestations de services allant jusqu’à 50 pour cent au profit des opérateurs qui exportent leurs produits à partir de cette infrastructure, a annoncé son président directeur général.

 

Cette procédure s’inscrit dans le cadre de l’encouragement des exportateurs en application de l’instruction du ministère de tutelle portant sur la promotion des exportations hors hydrocarbures en tant que priorité, a indiqué M. Aissa Mohamed dans son intervention lors des travaux d’une journée d’information sur le port et les douanes.
Des zones logistiques dotées de toutes les commodités ont été aménagées cette année, disposant de tous les moyens notamment des équipements électriques pour wagons frigorifiques destinés aux produits périssables pour les préserver, a-t-il fait savoir.
S’agissant du projet d’extension du terminal de containers du port d’Oran lancé en juin 2014 pour pouvoir traiter plus d’un million de containers par an, le responsable a annoncé en marge de cette rencontre qu’il sera prêt au courant du premier semestre 2017.
En dépit des travaux que connait l’EPO pour la réalisation de grands projets, le volume des marchandises est en nette hausse avec le traitement de 9 millions de tonnes par an, a signalé M. Aissa.
Le volume des produits hors hydrocarbures exportés à partir du port d’Oran a atteint, au cours des huit derniers mois, 20.000 tonnes de divers produits, selon un exposé présenté sur cette entreprise portuaire qui oeuvre à développer ses prestations à travers la réalisation de plusieurs projets, notamment la création d’un port sec dans la zone d’El Hamoul (sud d’Oran) couvrant une superficie de 15 hectares.

Pour sa part, le directeur régional des douanes d’Oran, Abbès El Hadi a exposé les nouvelles procédures adoptées par la Direction générale des Douanes pour la promotion de l’économie nationale dont la tarification douanière à 10 chiffres qui entrera en vigueur le 18 septembre en cours.
Cette nouvelle tarification contient plus de 15.000 dispositions tarifaires nationales en remplacement de celle de huit auparavant contenant 6.000 dispositions.
Elle vise une meilleure prise en charge du commerce extérieur, la détermination des toutes les marchandises importées et exportées avec précision, l’amélioration des statistiques et la protection du produit national, entre autres, a expliqué M. Abbès.
De son côté, le sous-directeur technique de cette direction, Moussaoui Said a présenté un exposé sur cette nouvelle procédure.
L’inspecteur principal des opérations commerciales du port d’Oran Kebiche Mourad a, quant à lui abordé, les facilités et mesures incitatives à la promotion des exportations dont la création d’un couloir vert pour les exportateurs.
Cette rencontre a été organisée par la chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), en présence de chefs d’entreprises, d’opérateurs économiques de l’ouest du pays et de cadres des secteurs des douanes et du commerce.